Instavis : pas pour moi (1) 2


Me voici menacée d’expulsion. La raison : une inexplicable montée du niveau des livres dans mon appartement. Je me vois dans l’obligation de trouver une solution d’urgence… D’où ce nouveau format de billets avec des avis façon Instagram : une photo, des hashtags, et parfois deux cinq lignes de texte (chassez le naturel, cataclop, cataclop…).

 

© éditions Blake et Mortimer, 2016.

© éditions Blake et Mortimer, 2016.

#inachevé #oldschool #bavard #ligneclaire #happy70

J’aimais bien Blake et Mortimer quand j’étais ado, mais je n’ai pas réussi à aller jusqu’au bout de ce nouvel album des deux aventuriers britanniques (qui fêtent leurs 70 ans, mine de crayon !).

J’ai pourtant fait une seconde tentative après avoir lu cette amusante critique dans Next. Rien à faire, malgré l’intérêt de l’intrigue, j’ai la flemme de lire tous ces textes et je m’endors devant ces planches classiques. J’ai envie de plus de fantaisie en cette période de primaires !

Le testament de William S., d’Yves Sente (scénario), André Juillard (dessin), Madeleine Demille (couleur), d’après les personnages d’Edgar P. Jacobs, éditions Blake et Mortimer, nov. 2016, 64 p., 16 €.

 

 

© éditions Le Lombard, 2016.

© éditions Le Lombard, 2016.

#diagonale #viking #sacrifice #whaaaat?

Sachez que commencer une série par le tome 35 n’est pas de tout repos. Il faut essayer de comprendre qui est qui (les gentils vs. les méchants), qui fait quoi (ils s’entretuent assez régulièrement), et pourquoi (les magiciens rouges ont volé le fils de Thorgal, ce dernier tente de le récupérer, mais le fils ne veut pas car il est envoûté).

J’avoue, j’ai un peu lu en diagonale sur la fin, vu que je n’étais pas à fond dans l’histoire (peut-être parce que je n’ai pas lu les 34 tomes précédents, haha). Au moins, j’aurais découvert Thorgal (je mourrai moins bête).

Thorgal, Le feu écarlate (t. 35), de G. Rosinski (dessin) et X. Dorison (scénario), d’après Jean Van Hamme, éditions Le Lombard, nov. 2016, 56 p., 12 €.

 

© éditions Rue de Sèvres, 2016.

© éditions Rue de Sèvres, 2016.

 

#worldwar2 #île #pacifique #japon #jungle #zombie

Le scénario de guerre, ça m’allait bien… C’est quand j’ai découvert les zombies que j’ai pris peur. (J’ai surtout dévoré trop de zombies avec The Walking Dead : overdose !).

Black Sands, unité 731, de Tiburce Oger (scénario) et Mathieu Contis (dessin), éditions Rue de Sèvres, mars 2016, 104 p., 18 €.

 

 

 

© éditions Delcourt, 2016.

© éditions Delcourt, 2016.

 

#faucheuse #petitemorte #humour #noir 

Ce premier tome de La Petite Mort(e) est une déclinaison de La Petite Mort, série que je n’ai pas lue. Est-ce la raison pour laquelle je n’ai pas accroché à cet album ? Je suis fan d’humour noir et de second degré, mais là, la sauce n’a pas pris.

L’intrigue était peu être un peu maigre pour susciter mon intérêt, ou l’univers graphique ne pas m’a pas séduite… Bref, un peu de tout ça. Les fans de la première série apprécieront certainement davantage.

La Petite Mort(e), de Davy Mourier, éditions Delcourt, oct. 2016, 96 p., 15,50 €.

 

© éditions çà et là, 2016.

© éditions çà et là, 2016.

 

#brésil #faitdivers #noiretblanc #embrouilles #long

Cela fait dix mois que j’ai lu cet album et je n’en garde pas grand souvenir… L’impression qui m’en reste est que je n’avais guère aimé. Le début est assez déstabilisant, on manque de repères.

Je l’avais lu jusqu’au bout cependant, mais ce n’est pas vraiment ma came. Tungstène faisait partie de la sélection Fauve Polar SNCF au FIBD 2016.

Tungstène, de Marcello Quintanilha (Brésil), éditions çà et là, août 2015, 184 p., 20 €.

 


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 commentaires sur “Instavis : pas pour moi (1)

  • Laura

    Sympa ce nouveau genre de billet !
    Par contre du coup rien qui ne t’as transporté 🙁
    Bon weekend
    Et merci pour cette chronique.

  • Tamara Auteur du billet

    @Laura : c’est très gentil de prendre le temps de me laisser ton avis, merci de ton retour ! Très bon week-end à toi aussi. 🙂