Les 4 Fantastiques, Josh Trank 3


©20th Century Fox France.

©20th Century Fox France.

Je suis loin d’être une spécialiste des superhéros et autres demi-dieux aux pouvoirs hors du commun, mais je fréquente certains d’entre eux avec plaisir (au hasard, Wolverine, Thor ou Spiderman). En revanche, les 4 Fantastiques m’étaient encore inconnus (j’ai bien lu les 4 As… mais je m’enfonce, là), alors j’étais curieuse de les découvrir dans cette adaptation ciné de Josh Trank, qui est tout à fait dans l’esprit de la version Ultimate Fantastic Four du grand Mark Millar, me glisse un spécialiste dans l’oreillette.

Tout commence en 2007, dans le garage d’une famille américaine. Reed Richards, un petit génie du bricolage d’une dizaine d’années essaie de mettre au point une machine à téléporter de la matière. Avec l’aide de Ben Grimm, un camarade de classe dont les parents gèrent la décharge, il parvient à finaliser un prototype. Quelques perfectionnements et années plus tard, lors d’une démonstration dans son lycée, il se fait remarquer par une étudiante et son père, un professeur de la fondation Baxter. Ce dernier propose à Reed de rejoindre les jeunes scientifiques prometteurs subventionnés par cette fondation.

La fille du prof, c’est Sue Storm, et elle plaît bien à Reed (qui, côté drague, n’est pas aussi doué qu’en sciences). Un ancien étudiant du professeur Storm, Victor, est pourtant déjà sur le coup (si je puis dire). C’est donc un double adversaire pour Reed, puisque Victor avait eu avant lui la même idée de machine de télétransportation, sans parvenir à la concrétiser. Finalement, grâce aux bonnes paroles de daddy Storm, tout ce petit monde se met à travailler de concert sur la machine, y compris le fils casse-cou du professeur, Johnny.

Tout est en place pour que la machinerie lourde se mette en branle (Marvel + studio américain + 20th Century Fox), mais pour ma part, je suis restée sur ma faim. Le début est hyper classique, puis ça devient intéressant avec la rencontre des personnages et la construction de leur machine à voyager dans l’espace, jusqu’à l’apparition des super pouvoirs. Mais hélas, le scénariste a dû s’endormir sur son texte avant d’arriver au bout, parce que la fin est… euh… je cherche un synonyme de ridicule… ratée ? 

Trop de clichés (comme celui de la nana qui regarde défiler des lignes de code devant des écrans géants avec une concentration intense qui lui donne l’air constipé)… Sans parler du « méchant » (à la solde… du gouvernement américain, quel affreux bonhomme !) qui mâche du chewing-gum (on voit tout de suite qu’on a affaire à un dur), ni de l’ennemi qui veut détruire la Terre pour vivre seul sur une autre planète (mais personne ne sera là pour le féliciter de sa victoire, c’est ballot). Je ne dévoile évidemment pas les cinq dernières minutes du film, mais j’hésite entre rire et larmes de désespoir quant aux dernières répliques !

Par ailleurs, le casting ne m’a pas emballée plus que ça : j’avais préféré Kate Mara dans son rôle de journaliste dans House of Cards (moins blonde, plus crédible). Le seul qui tire son épingle du jeu est Reg E. Cathey, dont la voix hyper grave sied parfaitement à son rôle de protecteur (mais il pourrait aussi bien annoncer la météo, je serais tout aussi subjuguée).

Attention, mon intention n’est pas de décourager les spectateurs : je pense que les fans de comics y trouveront certainement leur compte, mais franchement, comparé à X-Men : Days of the Future Past (réalisé dans le même studio) que j’avais adoré (non, je n’ai pas vu Ant-Man), pour moi les 4 Fantastiques peuvent aller se rhabiller (no offense).

Les 4 Fantastiques, un film de Josh Trank, avec Miles Teller, Jamie Bell, Michael B. Jordan, Kate Mara, Toby Kebbell… Sortie : le 5 août 2015. Durée : 1h46.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

3 commentaires sur “Les 4 Fantastiques, Josh Trank

  • Leiloona

    Le fan de comics qui a assisté à la projection presse pour moi n’a pas été convaincu non plus … même en mettant en sourdine les illogismes. 😉

  • Tamara Auteur du billet

    @Leiloona : je ne suis guère étonnée ! 😉

    @Yueyin : laisse couler, tu ne rates pas grand-chose !