Lire en short : une grande fête du livre pour la jeunesse cet été 4


Présentation de Lire en short par Fleur Pellerin au ministère de la Culture et de la Communication. ©tamaculture.com

Présentation de Lire en short par Fleur Pellerin au ministère de la Culture et de la Communication. ©tamaculture.com

La ministre de la Culture et de la Communication, Fleur Pellerin, a dévoilé ce mardi 26 mai le nom de la grande fête du livre pour la jeunesse qui se déroulera du 17 au 31 juillet 2015 partout en France : « Lire en short ». Un « intitulé enjoué » qu’elle a testé auprès de ses ados ! (Je suis curieuse de voir comment les jeunes vont détourner le nom sur les réseaux sociaux !) L’objectif de cet événement ? « Apporter le plaisir et le bonheur de la lecture aux plus jeunes », mais aussi aux adolescents qui se détournent parfois de la lecture. À ce propos, Vincent Monadé, le président du Centre national du livre, a fait sourire le public en remerciant Baudelaire, qui a changé sa vie d’ado au « physique pas facile, avec des grosses lunettes et un appareil dentaire ». Le grand Charles lui a permis de découvrir que « la littérature est un aspirateur à filles » ! 😀

« Donner les clés de la lecture à tous les enfants », pour que chacun ait « la liberté de se créer son propre monde intérieur » : voilà donc la mission à laquelle vont contribuer les quelque 600 événements enregistrés à ce jour dans les villages, les centres de loisirs, sur les plages… « Lire permet de devenir soi » a martelé la ministre, qui a cité le plaidoyer de Neil Gaiman Pourquoi notre futur dépend des bibliothèques, de la lecture et de l’imagination.

Les événements de taille modeste ont été privilégiés, afin de ne pas « effrayer » ceux qui n’ont pas l’habitude de pousser les portes des librairies. Une fête populaire, donc, « sans jugement sur ce qui va être lu », parce que « les enfants doivent lire ce qu’ils ont envie de lire », a souligné Fleur Pellerin. Et si le mois de juillet a été choisi, c’est parce que cela permet de déconnecter la lecture de l’univers scolaire, et de la rattacher aux vacances, au temps libre partagé avec les parents et les copains.

Parmi les activités qui seront proposées par les différents acteurs et partenaires (associations, mairies, librairies, médias, chaîne de magasins de jouets, entreprises de transports, maisons d’édition…) : des pique-niques littéraires (haha, on se demande où ils vont chercher leurs idées !), des jeux autour du livre, des siestes (excellente initiative !), un bateau-bibliothèque (à Marseille), des « bars à histoires » (à consommer sans modération !)…

Lire en short

On ne peut que se féliciter de cette quinzaine littéraire nationale, en espérant qu’elle rencontre son public… le but étant de créer un rendez-vous annuel (où l’on se marchera moins sur les pieds qu’au Salon du livre jeunesse de Montreuil !). Devinez quel auteur jeunesse très apprécié des lecteurs lancera officiellement la fête le 17 juillet ? Timothée de Fombelle ! Décidément, il faut que je lise l’un de ses bouquins d’ici là, histoire d’être à la page !

Grande fête du livre pour la jeunesse, du 17 au 31 juillet 2015, liste des événements sur  Lire en short.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

4 commentaires sur “Lire en short : une grande fête du livre pour la jeunesse cet été

  • Missiquoi

    L’histoire personnelle de Vincent Monadé corrobore l’assertion de Henrik nilsson qui veut que la plupart de ceux qui cherchent refuge dans le monde des livres se distinguent par l’absence de mérites corporels 😉

  • Tamara Auteur du billet

    @Yueyin : hé, hé, on pourra toujours postuler dans les services culturels du ministère… Gare aux notes de taxi, quand même ! ^^

    @Missiquoi : je m’insurge, il y a plein de mannequins qui occupent leurs heures d’attente entre les shootings et défilés en lisant ! Et tiens, même Glamour a des photos de lecteurs ayant des « mérites corporels » (ha, ha !) : http://www.glamourparis.com/snacking-du-web/articles/hot-dude-reading-ces-beaux-gosses-qui-lisent-dans-le-metro/24831

  • Missiquoi

    Il reste à savoir si sur ces mannequins « l’aspirateur à filles »de Vincent Monadé(quel goujat!mais que font les femen?que fait le MLF?)fonctionne mieux que le surf et la guitare ou si comme l’écrit toujours henrik nilsson « les plus belles créatures tombent toujours dans les bras de ceux dont les doigts sont souillés par l’odeur des billets et des pièces de monnaie ».