Meurtres à Pékin, Peter May 2


@Actes Sud.

@Actes Sud.

Après avoir dévoré la trilogie écossaise de Peter May, je me suis intéressée à ses premiers polars, qui se déroulent en Chine. Ca commence par Meurtres à Pékin (écrit en 1999)… je vous ne ferai pas l’offense de préciser où se déroule l’intrigue !

Margaret Campbell, médecin légiste américain, se trouve dans la capitale chinoise pour des conférences. Comme elle est spécialisée dans les brûlures, on fait appel à elle pour « faire parler » un cadavre carbonisé tout juste découvert dans un parc de la ville. Elle fait la connaissance du responsable de l’enquête, Li Yan, qui vient tout juste d’être nommé commissaire. Pas facile, pour les deux trentenaires, de comprendre la façon d’agir de l’autre… les différences culturelles et d’éducation sont assez conséquentes ! Mais autour d’une bonne tasse de thé, on lie connaissance plus facilement.

Sur fond d’embrouilles politiques et d’enjeux financiers, mais aussi de bols de nouilles, de tofu bouilli, de légumes au vinaigre et de sauces épicées, l’enquête se poursuit dans les bas-fonds pékinois. Et l’on révise ses cours d’histoire du lycée : Révolution culturelle au programme ! Un polar appétissant et dépaysant, entre traditions et modernité, mais qui ne m’a pas autant séduite que L’Île des chasseurs d’oiseaux et autres aventures écossaises. Il faut dire que Margaret ne m’attire pas autant que Fin ! Et puis, la romance qui se mêle à l’histoire fait un peu cliché…

Mis à part ces petites réserves, je recommande sans hésiter Meurtres à Pékin. Le style de Peter May y est déjà bien affûté, et l’auteur n’est pas avare de détails qui laissent l’imagination galoper… On ne s’ennuie donc pas dans ce roman policier parfaitement ficelé et emballé pour l’été !

Meurtres à Pékin, de Peter May, Babel noir, juin 2007, 498 p.

 


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 commentaires sur “Meurtres à Pékin, Peter May

  • La chèvre grise

    Je viens tout juste de terminer la trilogie écossaise et j’ai tellement aimé que je ne pense pas tenter d’autres histoires de Peter May tout de suite. Trop peur d’être déçue !

  • Tamara Auteur du billet

    @La chèvre grise : sage décision ! Moi j’ai laissé passer très peu de temps avant d’attaquer la série chinoise, que j’aime moins. Je relirai peut-être les aventures de Fin dans deux ou trois ans ! 🙂