La Liste de mes envies, Didier Le Pêcheur 5


La Liste de mes envies, ©Pathé.

La Liste de mes envies, ©Pathé.

Adapté du roman éponyme de Grégoire Delacourt (paru en 2012 chez JC Lattes et l’année suivante au Livre de Poche), La Liste de mes envies sort aujourd’hui sur les écrans. Et là, nombre d’entre vous se demandent si l’histoire est identique, si les acteurs sont à la hauteur des personnages originaux… Le suspense va être court.

En effet, comme je n’ai pas lu le livre avant d’assister à la projection (décidément, ça devient une habitude ! Mais est-ce de ma faute si personne n’adapte les polars de Jo Nesbo ? Là, je suis au taquet !), inutile de compter sur moi pour faire la moindre comparaison. Mais c’est bien volontiers que je vais partager mes impressions de spectatrice (autrement, autant que j’aille faire la vaisselle ou mieux, une manucure).

Jocelyne et Jocelyn (!) forment un couple de quadragénaires à la vie bien réglée. Lui bosse dans une usine, où il a pu monter en grade après 25 ans de bons et loyaux services, quant à elle, elle tient une mercerie dans le centre ville d’Arras. Depuis que Jocelyne a lancé son blog, incitant ses clientes à partager des astuces couture/tricot, mais aussi de vrais moments de convivialité dans la boutique, les affaires marchent de mieux en mieux. Une bonne nouvelle qu’elle partage avec ses voisines d’en face, Danielle et Danielle (!), esthéticiennes.

En revanche, la sympathique mercière va tenir secret le fait qu’elle vient de gagner 18 millions d’euros au Loto, par peur de changer quoi que ce soit à sa vie, qu’elle apprécie telle qu’elle est. Par jeu, elle commence à faire la liste de ce qu’elle ferait avec une somme d’argent aussi astronomique.

À vrai dire, cette partie du film est plutôt plaisante. Même si j’ai un peu de mal à ne pas voir Mathilde Seigner derrière Jocelyne, ce rôle convient bien à la comédienne, qui forme un couple crédible avec Marc Lavoine, son mari (dans le film, hein, je n’annonce pas de scoop people ici). J’ai particulièrement aimé les personnages secondaires (Frédérique Bel et Virginie Hocq incarnent les Danielle, Patrick Chesnais le père de Jocelyne), drôles et touchants, qui amènent vraiment du peps au film.

Seule la fin m’a paru tirée par les cheveux (mais j’imagine que c’est la même que dans le livre). En bref, c’est un film sympa, mais j’ai quand même préféré X-Men – Days of Future Past, dont je parlerai prochainement (si je trouve le temps… j’annulerai peut-être mon cours de nail art sur orteils, tiens).

La Liste de mes envies, un film de Didier Le Pêcheur, avec Mathilde Seigner, Marc Lavoine… Sortie : le 28 mai 2014. Durée : 1h38.

 

 

 

 


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

5 commentaires sur “La Liste de mes envies, Didier Le Pêcheur

  • Chi-Chi

    Je viens de lire le livre et pour le coup, j’espere sincerement qu’ils ont changé la fin, que j’ai trouvé horrible! :/

  • Tamara Auteur du billet

    @Chi-Chi : la fin du film n’est pas crédible… Mais je ne sais pas si c’est la même que celle du livre !

  • Chi-Chi

    Il finit par se laisser mourir seul chez lui, et elle refait sa vie avec un homme croisé des années avant et avec qui elle avait failli tromper son mari à l’époque. Et conclusion : l’argent a bien tout perverti, elle est malheureuse malgré tout, et « elle est aimée mais elle n’aime plus » parce qu’elle se protège. Fin…

  • Tamara Auteur du billet

    @Chi-Chi: pareil sauf que lui ne meurt pas dans le film… Dommage, oui, cette fin décevante. (J’ai effacé le début de ton comm pour diminuer les spoilers !;-) )

  • Chi-Chi

    Oups, pardon pour les spoilers! Triste fin ceci dit… je ne crois pas qu’elle était nécessaire pour marteler une pseudo-morale! 🙁