Prix des lecteurs de la maternelle: les lauréats 2


LauriersAprès des mois de suspense intenable, voici le résultat du vote du Prix des lecteurs de l’école maternelle de Bébé Books. Rappelez-vous, parmi les six albums en lice, j’avais voté pour  Oh non, George ! de Chris Haughton. Eh bien, comme dirait fiston, « je n’ai pas gagné ». Loin s’en faut, puisque l’album plébiscité, en particulier par les enfants, est celui qui m’a le moins plu : Dessine ! de Bill Thomson… À noter que les maîtresses et maîtres ont décerné leur propre prix à Petite Beauté, d’Anthony Browne. Des lauréats 100 % anglo-saxons, donc (le premier est américain, le second britannique).

Mon pauvre George, va… Console-toi, je suis sûre qu’il y a un biais à ce vote (#modemauvaisefois) : Dessine ! est en effet l’album lu en dernier en classe. Pour les enfants, la nouveauté est toujours mieux appréciée que le bouquin réchauffé de l’hiver ! (Bon, d’accord, le fait qu’il y ait un dinosaure et une craie aux pouvoirs magiques, ça peut éventuellement séduire les bambins ! 😀 ). 

Avec ce Prix s’achève le « Carnet littéraire » qui a suivi les enfants durant leurs trois années de maternelle, dans lequel ils ont collé les couvertures des albums lus, fait des dessins… Un beau voyage dans le monde des livres… qui ne fait que commencer !

D’ailleurs, je m’interroge : comment se fait-il que tous les enfants aiment les livres en maternelle, et qu’après, seule une petite partie devient lecteur/trice assidu(e) ? Est-ce les difficultés d’apprentissage de la lecture qui en dégoûte certains ? Ou est-ce qu’ils délaissent les livres parce qu’ils peuvent, une fois plus âgés, avoir accès aux jeux vidéo, tablettes numériques… ? Si vous avez des avis là-dessus, ça m’intéresse !

 

 


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 commentaires sur “Prix des lecteurs de la maternelle: les lauréats

  • Cuné

    Bon ben bravo au gagnant, même s’il n’était pas le chouchou ici 🙂
    Nan je n’ai pas d’avis sur la désaffection à l’adolescence vis-à-vis de la lecture, je l’ai pourtant constatée sur 100 % de ma progéniture (lire c’est chiant, ça t’affiche comme intello, c’est la honte), mais une chose me rassure : quand J’OBLIGE à lire quelque chose (car oui, bon, j’avoue, je force, j’oblige, je contrains, sinon il ne lit pas DU TOUT, tu comprends ??), il comprend ce qu’il lit et a plaisir à en parler ensuite. Ne serait-ce que pour dire comme il s’y est ennuyé 😉
    (Je ne devrais pas contraindre, je sais, mais je ne PEUX pas, physiquement, assister à de la non-lecture totale et sauvage, pas mon fils, c’est pas possible, c’est tout.) (Il comprend ça, je crois.) (Mais continuera-t-il à lire sans moi un jour ? Pas sûre du tout…)

  • Tamara Auteur du billet

    @Cuné : merci de ton témoignage… un peu flippant ! 😉 Je pense que je serai comme toi quand mon fiston ne voudra plus lire (si cela lui arrive), il y aura des incontournables à lire sous peine d’être sorti de mon testament, haha !