Salon du livre, 34e édition, clap ! 5


bdEt voilà, la version 2014 du Salon du livre de Paris s’achève aujourd’hui pour moi… Après quand même trois visites, toutes différentes : l’inauguration avec les copines, le samedi consacré à la littérature jeunesse, et le dimanche pour – enfin – m’acheter des livres !

L’inauguration, c’est chaque année un peu pareil : il y a du monde qui se presse, l’oreille collée au téléphone pour tenter de retrouver sa tribu (« Mais t’es où ? – Ben en K-37, et toi ? – Ah, mais je suis en M-92, on se retrouve à mi-chemin, en L-56 ? »). Oui, le Salon du livre, c’est une bataille navale géante dans les allées numérotées.

Une fois toute la troupe réunie, on esquive la foule et on rame pour attraper de quoi se désaltérer (je remercie au passage Gallimard pour le champagne bien frais et ses charmants serveurs, et Myboox pour son accueil incomparable : grands sourires, papotages, charcuterie et roue de brie !).

Evidemment, le temps passe si vite qu’on n’a pas le temps d’acheter des livres. Alors, on fait une seconde virée, le samedi matin, avec fiston. Une libraire à l’enthousiasme communicatif nous a raconté des histoires et conseillé des livres sur le stand Le Rouergue, et puis, on a choisi quelques classiques chez L’Ecole des loisirs. Un petit tour à l’expo Sempé, une dédicace d’Angéla Morelli (son premier Salon en tant qu’auteur, mais pas le dernier, croyez-moi !), et zou, on repart le sourire aux lèvres pour fiston (cliquez pour agrandir l’image de sa belle récolte ci-dessous – les Boris sont officiellement pour Petite Sœur), et le porte-monnaie très allégé pour moi !

La récolte de fiston, Salon du livre 2014. ©tamaculture.com

Expo Sempé. @tamaculture.com

angela

peter-may Peter May en train de me dédicacer Scène de crime virtuelle. ©tamaculture.com

Un conseil si vous voulez éviter les allées bondées : choisissez le dimanche matin à l’ouverture (10 heures), ça circule très bien pendant une bonne heure ! J’en ai profité pour acheter le coup de cœur d’un libraire, Baignade surveillée, des nouvelles de SF pour mon cher et tendre (cela dit, comme j’ai adoré La Horde du Contrevent, je vais les lire aussi !), et enfin, deux polars de Peter May, parce que c’est surtout pour lui que je suis retournée au Salon.

Je me suis mise dans la file d’attente pour sa dédicace à 10h55, j’étais la première (Yueyin, j’ai pensé à toi !)… et ce sympathique auteur écossais est arrivé à 11h01 (pour les paresseux, je calcule pour vous : 6 minutes d’attente !). Autant dire que c’est un sacré bon plan, comparé aux heures d’attente pour Amélie Lévy ou Marc Nothomb ! Bon, Peter May a dû me prendre pour une grande malade, vu que je lui ai dit que je n’osais pas lire le dernier tome de sa trilogie écossaise, par crainte qu’il ait tué son (mon) héros, Fin (ça l’a au moins fait rigoler).

Bref, je suis repartie ravie et, encore mieux, avec de quoi lire (car comme beaucoup d’entre vous, je n’ai rien à lire, même si certains bouquins patientent dans ma PAL depuis quelques années).

Ma récoltounette, Salon du livre 2014. ©tamaculture.com

Pour finir, quelques photos prises au gré des allées : du plus joli stand aux mangas… Un dernier conseil pour les novices : ne croyez pas que la pire file d’attente soit pour un auteur ou une table ronde… non, c’est chez Paul qu’il faut patienter derrière 50 personnes entre midi et deux. Alors n’oubliez pas de prévoir boisson et sandwiches si vous voulez survivre à une journée complète au Salon du livre !

Le plus joli stand. ©tamaculture.com

La Petite Scène dédiée aux enfants. ©tamaculture.com

Fans de mangas. @tamaculture.com

Fans de mangas. @tamaculture.com

Manga square

Manga square. ©tamaculture.com


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

5 commentaires sur “Salon du livre, 34e édition, clap !

  • Tamara Auteur du billet

    @Karine : bah, oui, il revient chaque année avec le printemps, tu viendras l’année prochaine… ou la suivante ! 🙂

  • Tamara Auteur du billet

    @Tam-Tam : bah, non, de toute façon, elle hérite de tous les joujoux et livres de son grand frère ! 🙂

    @Noukette : dommage qu’on n’ait pas eu le temps de se balader un peu ensemble. Next year! 🙂