La Reine des Neiges, le Walt Disney de Noël


reine-neigesJe n’ai pas souvent l’occasion d’aller au cinéma avec mon fiston, c’est donc avec joie que l’on s’est rendu tous les deux à la séance de La Reine des Neiges du 1er janvier. Comme de bien entendu, la salle était pleine de petits bouts de choux (certains à la crème, d’autres au pop-corn).

J’ai été plutôt surprise par ce Walt Disney : si le début m’a semblé un peu convenu (après la perte d’êtres chers, les enfants se retrouvent en difficulté, mais heureusement, quelques années plus tard, un prince arrive sur son cheval blanc…), la suite n’est pas du tout ce à quoi je m’attendais. 

La véritable héroïne n’est pas la Reine des Neiges, mais sa petite sœur Anna, sans oublier Kristoff, le bûcheron-livreur de blocs de glace, et le craquant bonhomme de neige Olaf, qui m’a beaucoup fait rire. Leurs aventures se font souvent en chanson, ce qui allège un peu les moments difficiles. En effet, c’est un film que j’ai trouvé plutôt sombre, fiston (5 ans 1/2), a aimé, mais a souvent eu peur, et la salle a été prise d’émotion quand à un moment, un tout-petit de la salle a émis un sanglot déchirant qui sortait vraiment du fond de son cœur !

Finalement, La Reine des Neiges est plus près de la (dure) réalité que d’autres films d’animation « de princesses » : oubliés les clichés, vive la fin moins conventionnelle !

La Reine des Neiges, de Chris Buck et Jennifer Lee, sortie : le 4 déc. 2013, durée : 1 h 42.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *