« Edmond Ganglion & fils », Joël Egloff 17


Merci à ma copine Eve de m'avoir prêté ce roman très original !

J'ai bien ri en lisant les mésaventures de Monsieur Edmond Ganglion, propriétaire des pompes funèbres de Saint-Jean, un petit village où personne n'est mort depuis trop longtemps. Du coup, la faillite pointe son nez. Heureusement, l'été approche : Ganglion espère que la canicule sera fatale aux petits vieux les moins résistants (NB : ce roman a été publié pour la première fois en 1999).

Deux employés n'ont pas encore été licenciés : Georges, le vieux fossoyeur, et Molo, le jeune bon à tout faire, du dépoussiérage à la coupe de cheveux de la doyenne du village (une sorte de service "avant-vente"…). Ils s'occupent tant bien que mal en attendant la clientèle qui ne vient pas.

Pour passer le temps, il y a bien le café d'en face, "Le Café du Soleil", où Jules vous servira invariablement et à toute heure la seule boisson disponible : une petite prune distillée maison…

Enfin, un homme conciliant se décide à passer de vie à trépas. Les affaires reprennent ! Mais de nombreux obstacles se dresseront sur la route de nos croque-morts jusqu'au cimetière… la fin est jubilatoire ! Je n'en dis pas plus mais vous laisse savourer le style à mourir de rire (mieux vaut ça que d'autre chose) de cet auteur (que je ne connaissais pas). Ca se lit vite et une fois monté dans le corbillard, on n'a pas envie d'en descendre !

Extraits :

"Saint-Jean était un de ces villages où les chiens s'appelaient Rex et les chats Minou, où l'église se trouvait "Place de l'Eglise" et la mairie, "Place de la Mairie"".

"Lorsqu'on demandait à Molo ce qu'il faisait dans la vie, il répondait : "Je suis dans le paramédical", et il fallait s'en contenter. Georges avait réglé ses problèmes d'identité depuis bien longtemps et lorsqu'on lui posait la même question, il répondait sans détour : "Je ne fais rien dans la vie, je fais dans la mort"."

"Chez Ganglion & fils, on n'enterre pas, monsieur, on encielle. Et pour les couronnes, on est bien moins cher que les dentistes, croyez-moi."

"-On est perdu, c'est ça ? demanda Georges.

– Pas complètement.

– On est perdus, oui ou non ?

– A moitié.

– Qu'est ce que ça veut dire, à moitié ?

– On ne doit pas être sur la route du cimetière, mais je crois savoir comment rentrer à Saint-Jean. On n'est perdus que dans un sens."


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

17 commentaires sur “« Edmond Ganglion & fils », Joël Egloff

  • Anne

    J’ai souvent vu ce bouquin et n’ai jamais « osé » l’acheter. Si la météo continue à plomber le moral, il va ma le falloir finalement 🙁

  • Tamara Auteur du billet

    @Anne : tu m’étonnes ! On ne sait plus comment s’habiller ni quoi lire par ce temps pluvieux de mai-presque-juin !!:???:

  • Bellesahi

    J’ai lu l’etourdissement de cet auteur et j’avais trouvé ça pas mal alors pourquoi pas celui-là !
    Un bon feu dans la cheminée voilà ce que je me retiens de faire !!! Pfffuuuuuu !

  • Leeloo

    Tu me donnes envie de découvrir cet auteur… Je note. Et puis, j’ai besoin de légereté et de rigolade en ce moment… C’est parfait!

  • Tamara Auteur du billet

    @Bellesahi : ha ha, un feu de cheminée en juin… ce sera le feu de la St Jean !

    @Leeloo : je pense en effet qu’il te changera les idées !! 😉

  • sylire

    J’ai lu de cet auteur « l’étourdissement », qui avait eu le prix INTER il y a quelques années. J’avais vraiment bien aimé. Très décalé, l’histoire d’un type qui travaille dans un abattoir… Je regarderai si la biblio a celui-ci.

  • Tamara

    @Cathulu : c’est un style très particulier, en effet, il faut aimer l’humour noir (moi j’aime ça !)

    @Sylire: j’imagine que ce doit être le même genre d’histoire, alors… Je le relirai sans doute mais pas avant plusieurs mois, pour ne pas me lasser !

    @Emeraude : en plus tu peux le trouver en poche ou à ta médiathèque, vu qu’il date de plusieurs années 😉

  • fashion victim

    Un croque-mort qui a de l’humour, chouette, ça me rappelle un film sympa avec Alfred Molina et Christopher Walken (et j’ai oublié le titre)… Je le note, même si pour rigoler deux minutes, j’ai toujours les copies des élèves de bac et de BTS…(c’est la saison des examens et donc des perles:wink:)

  • Clarabel

    Le film s’appelle « L’amour six pieds sous terre » (Plots with a view) – absolument hilarant ! Genre le type propose des funérailles à la Star Treck … hmm, drôlissime ! 🙂

    Pas contre, j’avais pas trop aimé ce livre. J’avais préféré L’étourdissement du même auteur… 😆

  • Tamara

    @fashion victim : j’espère qu’on aura droit à tes perles de culture, histoire de se poiler nous aussi ! 😆

    @clarabel : merci pour le complément d’infos sur le film évoqué par fashion, je note qu’il faut que je le loue absolument !! et bien sûr, je lirai l’Etourdissement, pour comparer…

  • Musky

    Il fait partie de ma LAL depuis longtemps et tu me rappelles qu’il faut absolument que je le trouve !!