L'Elégance du Hérisson, Muriel Barbery 7


Je n'ai qu'un mot à dire au sujet de ce livre : WAOUH ! (bon, d'accord, il s'agit presque d'une onomatopée, accordez votre clémence en ce début d'année à une pauvre fille éreintée par ses 19 jours de vacances !).

Tout a été dit dans les belles critiques des unes (Cuné, Florinette) et des autres (Hervé, Papillon, So)…

Pour celles et ceux qui insistent, j'en dis tout de même quelques mots car ce livre piquant (elle est facile !) fut mon dernier coup de coeur de l'année 2006 (je m'en souhaite plein d'autres pour 2007 !).

Ce roman se déroule dans un immeuble cossu de la rue de Grenelle (NDLR : située dans le 7ème arrondissement de Paris, un quartier chic où sont située plusieurs ambassades et ministères…). Plus précisément, la loge de la concierge, l'appartement du 4ème étage et l'appartement du 1er étage seront bientôt des lieux familiers pour vous.

L'héroïne principale est furieusement atypique : Renée est moche, la cinquantaine bien tassée (et sa personne aussi d'ailleurs), elle est veuve et elle exerce la profession méprisée et en décrépitude de concierge. D'ailleurs, elle fait tout pour correspondre à l'image que la majorité des habitants de l'immeuble se font d'elle : son poste de télévision hurle à longueur de journée, ses tenues n'ont rien à envier à un sac de patates et elle a un gros chat flemmard. Sauf que… Renée est tout le contraire de ce qu'elle paraît : extrêmement cultivée, dévorant la littérature internationale, écoutant de la musique éclectique, s'intéressant à la peinture, au cinéma asiatique et à quantité d'autres arts, Renée est en fait une véritable érudite. Seule sa meilleure amie, femme de ménage dans l'immeuble,  partage son secret autour de thé et délicieux gâteaux faits maison.

Une autre jeune héroïne, Paloma, vient entrecouper la narration de Renée par ses réflexions personnelles. Paloma a 12 ans et habite au 4ème étage de l'immeuble. Dotée de parents bobos gauchistes et d'une grande soeur débile qui se prend pour la reine du monde, Paloma a décidé de vivre avec sagesse et curiosité les derniers mois qui la séparent de son treizième anniversaire, jour où elle mettra un terme à sa jeune existence désabusée.

Un jour, un vieux monsieur japonais, M. Ozu, emménage dans l'appartement du 1er étage. Au fil des rencontres, des liens inattendus vont se tisser entre ces trois personnages…

Ce livre est bouleversant, passionnant, digne d'intérêt pour les réflexions qu'il nous soumet sur la vie, l'épreuve qu'elle constitue pour chacun d'entre nous, l'absurdité de considérer seules les apparences comme fondement des relations humaines… On passe du rire (les toilettes japonaises !!!) aux larmes (enfin presque) sans transition et l'on ne peut s'empêcher de s'attacher aux personnages, que dis-je, à les aimer et à ne plus vouloir les quitter jusqu'au dernier souffle du livre… Plus tard, ils reviennent nous hanter tant ils nous semblaient vivants.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

7 commentaires sur “L'Elégance du Hérisson, Muriel Barbery

  • jos du livrophile

    Ah voilà une critique avec laquelle je suis 200% en accord ! Ce livre est vraiment une merveille d’humanité, c’est un de mes plus gros coups de coeur de 2006, je le conseille, je l’offre à tous mes proches…

  • Anne

    Si tu voulais me mettre l’eau à la bouche, c’est raté! Je crois que je vais lire ce roman d’ici peu ;-), et je veux me garder la surprise de ce qu’il m’offrira.

  • Florinette

    Très jolie critique Tamara, je n’aurais pas lu ce livre je me précipiterais dessus ! un très beau moment de lecture et j’y repense encore de temps en temps. 😉

  • alise

    Hello beauté!
    Très jolie ta critique, je vais vite essayer de trouver ce livre!
    en attendant de te voir, je t’embrasse!

  • Tamara Auteur du billet

    Merci à tous, et je vous laisse découvrir mon prochain article, puisque je viens de rencontrer l’auteur en personne !
    Alise, je te fais de gros bisous, merci d’être passée sur mon site !

  • hinachii

    Je viens de finir cet ouvrage… C’est vraiment un excellent livre ! J’ai passé de merveilleux moments !
    Et ta critique et vraiment trés inspirée, tamaculture, bravo !